You are here
La militarisation de l’espace et la guerre dans l’espace Breaking News Top Dossiers 

La militarisation de l’espace et la guerre dans l’espace

47,158 total views, 46 views today

La militarisation de l’espace et la guerre dans l’espace.

 


_____________________________________________________________________

Pleins Feux Sur l'Heure Juste logo

ATTAQUE FUTURE CONTRE ISRAËL : Les prophéties bibliques non accomplies révèlent une attaque future contre Israël provenant de la terre de Magog. » (image sur pleinsfeux.org) …

_____________________________________________________________________


La militarisation de l’espace et la guerre dans l’espace.

 

 width=

Illustration d’image / (PHOTO: Crédit /© .image mondedemain.org

***

Par Le bureau Nouvelles et Prophéties & numerama

Les USA accusent encore la Russie d’avoir testé une arme anti satellite

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont accusé la Russie de tester dans l’espace un projectile semblable à une arme pouvant être utilisé pour frapper des satellites en orbite (Numerama, 24 juillet 2020).

Sur la base de ces preuves, les deux pays pensent que la Russie a peut-être testé une arme basée dans l’espace qui pourrait être utilisée pour abattre des satellites d’autres pays.

Si cela est vrai, cela violerait un traité signé par plus de 100 nations qui ont accepté l’exploration pacifique de l’espace.

Cependant, la Russie affirme que son nouveau satellite est conçu pour effectuer des contrôles sur les autres satellites de la nation. Les satellites dans l’espace sont utilisés à toutes sortes de fins, y compris militaires et de surveillance.

Le fait que la Russie ait ou non testé une arme antisatellite n’est peut-être pas aussi important que la préoccupation des autres nations concernant la manière dont une telle action pourrait pousser d’autres nations à développer et à utiliser une technologie similaire – si elles ne la possèdent pas déjà. L’humanité, sous l’influence de Satan, semble avoir un cœur qui est tourné vers la guerre et la destruction.

Avant le déluge, Dieu déclara que notre planète était corrompue et « pleine de violence » (Genèse 6 :11). Le cœur de l’humanité n’a fondamentalement pas changé, et nous devrions nous attendre à un retour de ces conditions au plan mondial (cf. Luc 17 :26).

Reconnaissant la tendance de l’humanité à la guerre et à la destruction, le général Douglas MacArthur a déclaré dans un discours prononcé le 2 septembre 1945 : « Cela doit venir de l’esprit si nous voulons sauver la chair ». En définitive, Jésus-Christ reviendra sur Terre pour établir Son Royaume et changer le cœur des êtres humains.

La guerre est inévitable tant que Satan reste le dieu de ce siècle (2 Corinthiens 4 :4). Cependant, un avenir meilleur nous attend. Pour en savoir plus sur la façon dont la prophétie biblique fait la lumière sur la militarisation de l’espace, visionnez notre émission intitulée « La guerre de l’espace ».

  Première diffusion : 6 novembre 2016

Il nous suffit de lever les yeux pour admirer la Lune. Réalisez-vous que 12 personnes ont déjà eu le privilège de marcher à la surface de ce satellite naturel ? Croyez-vous qu’un jour, les hommes y établiront une colonie ? Qu’en est-il des planètes ? Est-ce que les humains réussiront à se rendre sur Mars ? Y aura-t-il, un jour, une guerre dans l’espace ?

Numerama

Le Commandement spatial américain a pris la parole le 23 juillet pour dénoncer un test conduit par la Russie quelques jours plus tôt. Le Royaume-Uni s’est joint aux protestations. En 2019, la France avait pour sa part évoqué des manœuvres spatiales douteuses de la Russie près d’un de ses satellites.

L’espace est-il condamné à la militarisation ? En tout cas, les accusations en la matière vont bon train. Dernière en date, celle du Commandement spatial des États-Unis à l’encontre de la Russie, à qui l’on reproche d’avoir conduit un nouveau test anti satellite quelques jours plus tôt, le 15 juillet. L’affaire a été rendue publique par le biais d’un communiqué publié le 23 juillet.

« Le test de la semaine dernière est un autre exemple du fait que les menaces qui pèsent sur les systèmes spatiaux américains et alliés sont réelles, graves et croissantes », écrit le commandement américain. À cette occasion, le Royaume-Uni s’est joint aux protestations, indique la BBC. C’est la première fois que Londres prend la parole sur un sujet qui se traite d’ordinaire en coulisses, loin du public.

tracking satellite
Un écran de contrôle de l’armée américaine. // Source : Julius Delos Reyes

Les détails de l’incident sont flous. Le commandement américain parle d’un test non destructeur. Un objet — une sorte de projectile, selon la BBC — aurait été largué dans l’espace depuis le satellite russe Cosmos 2543, et à proximité d’un autre satellite russe. Le même système aurait été utilisé plus tôt cette année, cette fois au cours d’une manœuvre à proximité d’un satellite gouvernemental américain.

Le satellite Cosmos 2543 est considéré comme un sous-satellite du satellite Cosmos 2542, qui a été mis en orbite en novembre 2019. Or, ces deux engins ont été vus en début d’année se caler sur l’orbite du satellite USA 245, mis en orbite en 2013 et issu du programme KH-11 que gère le service de renseignement NRO (National Reconnaissance Office). Ces satellites servent a priori à de la reconnaissance optique.

C’est en 2017 que la Russie aurait pour la première fois démontré cette capacité, dite des poupées russes, où un satellite est capable d’un larguer un autre, secret.

« En 2017, ils ont lancé un satellite, qui a lancé un autre satellite », selon le général en charge de la Space Force, sollicité en début d’année par le Time à la suite de l’incident avec USA 245. « Les satellites ont montré les caractéristiques d’un système d’armes quand l’un d’eux a lancé un projectile à grande vitesse dans l’espace », a-t-il ajouté, bien que ces accusations soient invérifiables.

Il n’en demeure pas moins que les accusations pleuvent. Dans son communiqué du 23 juillet, le commandement spatial américain rappelle « qu’en 2018, et encore cette année, le Département d’État a exprimé ses inquiétudes quant au fait que le comportement des satellites russes était incompatible avec leur mission déclarée et que ces satellites présentaient les caractéristiques d’une arme basée dans l’espace. Selon le Département d’État, ce comportement est hypocrite et inquiétant ».

LA FRANCE POINTE AUSSI LA RUSSIE DU DOIGT

Ces critiques sont également formulées par la France. Il y a un an, la ministre des Armées Florence Parly avait révélé publiquement que le satellite russe Louch Olymp s’était rapproché « d’un peu trop près » d’Athena Fidus, un satellite franco-italien, en orbite depuis 2014 et dédié aux communications militaires. De toute évidence, il s’agissait d’espionner ou de brouiller les liaisons de l’armée.

Suite de l’article>>> Numerama-clone - Accueil

 


VIDÉO SUR CE THÈME

ᴴᴰ Russie: la bombe la plus puissante du monde, exposée à Moscous | AFP…】


Contribution pour soutenir Jérusalem, une pétition mondiale est mise en ligne


 

Source directe :

Source directe :

Article choisi par :

 


Merci d’avoir lu l’article ! Votre numéro de connexion à cette page est :



Rv7 RADIO


ONU : « Statut de Jérusalem – l’ONU condamne la décision américaine » (image vidéo sur i24 News) …

 

 


_____________________________________________________________________

________________

 

L’information exclusive depuis notre site officiel de (RV7) RADIO VOLUME 7, la ré-information, l’actualité Chrétienne, Messianique autrement, les Faits divers et diverses autres actus du monde entier via newsletter, flux automatique 24/7. Flux RSS Live et les twittes Flux RSS > o))

 

 

A L’AFFICHE

Cliquez sur l’image pour avoir accès au site web

________________


newsinfo


Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment