You are here
Signes de la Fin des temps : Dans Apocalypse 12 que représentent la femme, l’enfant et le dragon ? Breaking News Prophéties 

Signes de la Fin des temps : Dans Apocalypse 12 que représentent la femme, l’enfant et le dragon ?

45,789 total views, 422 views today

Le douzième chapitre de l’Apocalypse fournit un aperçu de trois acteurs sur la scène mondiale. Que nous enseigne cette prophétie de la Bible ?

 


_____________________________________________________________________

Pleins Feux Sur l'Heure Juste logo

ATTAQUE FUTURE CONTRE ISRAËL : Les prophéties bibliques non accomplies révèlent une attaque future contre Israël provenant de la terre de Magog. » (image sur pleinsfeux.org) …

_____________________________________________________________________


Dans Apocalypse 12, que représentent la femme, l’enfant et le dragon ?

Le douzième chapitre de l’Apocalypse fournit un aperçu de trois acteurs sur la scène mondiale. Que nous enseigne cette prophétie de la Bible ?

 

 width=

Illustration d’image / (PHOTO: Crédit /© . vieespoiretverite.org) La femme, l’Enfant et le Dragon

***

Par

Le douzième chapitre de l’Apocalypse fournit un aperçu de trois acteurs sur la scène mondiale. Que nous enseigne cette prophétie de la Bible ?

L’Apocalypse représente une vision transmise par Christ, de la part de Dieu le Père, et elle révèle ce qui doit se produire avant le retour de Celui-ci pour instaurer le Royaume de Dieu ici-bas. Ce livre fascinant est essentiellement rédigé dans un ordre chronologique, et est entrecoupé de quelques parenthèses destinées à fournir plusieurs résumés de sujets précis. Le 12e chapitre est l’une de ces parenthèses, et il fournit une rétrospective – entre quelque chose qui s’est produit avant l’apparition de l’homme sur terre et l’époque précédant immédiatement le retour de Christ en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Ce 12e chapitre débute ainsi : « Un grand signe parut dans le ciel » (verset 1). Le mot original grec traduit en français par signe est le mot semeion qui signifie « un signe, une marque, un gage [… mais peut aussi servir à décrire] une occurrence inhabituelle transcendant le cours normal des choses dans la nature » (Thayer’s Greek Definitions). Il est d’abord question d’une femme enceinte et prête à accoucher (verset 1).

Au verset 3, on peut lire : « Il parut aussi un autre signe [semeion] dans le ciel ». Il est question, dans les 5 premiers versets, de trois symboles – une femme, un enfant mâle, et un dragon – qui représentent quelque chose sortant de l’ordinaire dans l’ordre naturel des choses. Comme nous allons le voir, ces trois représentations symbolisent trois forces spirituelles majeures actives depuis plusieurs millénaires.

Pour comprendre ce chapitre, nous devons en comprendre les symboles. Que représentent la femme, l’enfant et le dragon ?

La femme

La femme – décrite comme « enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête » (verset 1) – représente l’Israël de l’Ancien Testament. Dans ce dernier, Dieu parle de Son peuple comme d’une femme extrêmement belle et parvenue à une royale dignité (Ézéchiel 16, version Ostervald). La couronne de 12 étoiles symbolise les 12 tribus d’Israël (Genèse 37:9-10).

Dans ce 12e chapitre, on remarque que la « femme » est protégée par Dieu à plusieurs reprises (versets 6, 14-16), notamment lorsque l’établissement du Royaume de Dieu sur terre s’avère imminent (verset 10).

Dans le Nouveau Testament, l’Église de Dieu est symbolisée par une femme ; et ses membres sont comparés à des vierges (Matthieu 25:1-13 ; Apocalypse 14:4 ; 19:7). L’Église du Nouveau Testament est appelée « l’Israël de Dieu » (Galates 6:16), est comparée à « la Jérusalem d’en haut » et aussi à « la mère de nous tous » (Galates 4:26 ; Hébreux 12:22-23). Les membres de l’Église sont « la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis » (1 Pierre 2:9).

À Son retour sur terre, Christ va épouser l’Église qui est appelée « son épouse » dans Apocalypse 19:7. D’après tous ces passages, il est clair que la femme d’Apocalypse 12 représente le peuple de Dieu. Incidemment, il est aussi question – dans l’Apocalypse – d’une autre femme, d’une « grande prostituée » qui, elle, symbolise une fausse Église séduisant beaucoup de gens (Apocalypse 17:1)

L’enfant

La femme (la nation choisie de l’Éternel – Israël) est décrite comme accouchant d’un « fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer » (Apocalypse 12:5). Christ, effectivement, est issu de cette nation. Il est ensuite précisé : « Son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône ». Il est clair que ce fils, c’est Jésus.

Jésus est Celui qui, d’après les prophéties, doit « frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer » (Apocalypse 19:15). C’est également Lui qui – ressuscité –  monta au ciel dans une nuée (Actes 1:9-11).

Le dragon

Le troisième symbole d’Apocalypse 12 est « un grand dragon rouge feu » (verset 3) qui est décrit comme entraînant « le tiers des étoiles du ciel » et se tenant « devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté » (verset 4). Quelques versets plus loin, le dragon est clairement identifié : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre » (verset 9).

Quant à Satan entraînant « le tiers des étoiles du ciel », il s’agit apparemment de la rébellion du tiers des anges contre Dieu, sous la conduite du diable. D’autres passages indiquent que les étoiles sont aussi des symboles pour les anges (comme Apocalypse 1:20).

La Bible révèle effectivement que Satan a été impliqué dans une rébellion contre Dieu lors de laquelle Il a essayé d’élever son trône au-dessus des étoiles de Dieu, cherchant à devenir semblable à Dieu (Ésaïe 14:13-14). Satan s’est mis ensuite à fourvoyer l’humanité, lui « le serpent ancien [celui qui séduisit Adam et Ève dans le jardin d’Eden], appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre » (Apocalypse 12:9 ; c’est nous qui soulignons tout au long du présent article). Pour de plus amples détails, lire notre article Dieu contre Satan.

Si Dieu a Ses « ministres de justice », Satan lui aussi a ses serviteurs – des ministres physiques égarés qui à leur tour fourvoient les gens et des êtres spirituels qui se font passer pour justes, mais qui incitent les êtres humains à pécher (2 Corinthiens 11:15 ; Ephésiens 6:12). Jude parle de ces anges déchus – ou démons – comme ayant « abandonné leur propre demeure », comme étant « enchaînés éternellement par les ténèbres », Dieu les ayant « réservé[s] pour le jugement du grand jour » (Jude 1:6).

Apocalypse 12:3-17 résume les efforts de Satan visant à saboter le plan de Dieu consistant à conduire à la gloire un grand nombre d’êtres humains et à faire d’eux des membres de Sa famille immortelle. Les actions de Satan ont consisté, entre autres, à convaincre un tiers des anges de le suivre dans sa tentative visant à se rendre semblable à Dieu ; à essayer de faire assassiner Christ quand Il n’était encore qu’un enfant (Matthieu 2:13-18) ; à s’efforcer d’égarer le monde entier et à persécuter le peuple de Dieu. Examinons maintenant plus en détail les tentatives, de Satan, pour déjouer les plans divins.

Le dragon contre l’enfant

Dans Apocalypse 12:4, il est écrit que « le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté ». Il semble qu’il s’agisse ici d’une allusion historique aux efforts d’Hérode d’ôter la vie au jeune Jésus en faisant « tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire » (Matthieu 2:13-18). Un ange avertit Joseph de s’enfuir en Égypte avec sa femme et Jésus pour que ce dernier ne soit pas mis à mort (verset 13).

Bien que sa tentative ait échoué, Satan n’abandonna pas la partie pour autant. Avant que Jésus ne débute Son ministère, « Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable » (Matthieu 4:1). Lors de cet épisode, Satan essaya de pousser Jésus à transgresser la loi divine et à l’adorer, au lieu de Dieu. Le diable offrit à Jésus « tous les royaumes du monde et leur gloire » (verset 8), s’Il l’adorait. Jésus ne Se plia pas à sa demande.

Quand Jésus acheva Son ministère ; quand le moment fut venu pour Lui d’offrir Sa vie comme rançon pour les péchés de l’humanité, Satan entra de nouveau en scène. Ce fut lui qui mit dans le cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de livrer Jésus (Jean 13:2). Satan était clairement impliqué dans la crucifixion de Jésus ; néanmoins, cela faisait partie du plan de Dieu pour la rédemption de l’humanité.

Comme cela avait été prédit dans Genèse 3:15, il allait y avoir une continuelle « inimitié » entre le serpent (Satan) et la femme (le peuple de Dieu) ainsi que la « postérité » (Jésus) issue de la femme. De surcroît, ce passage indique que Satan serait limité dans ses efforts, ne pouvant que « blesser » Christ au talon en influençant l’homme qui trahirait Jésus. Jésus allait « écraser » la tête du diable en résistant à ses tentations et en Se qualifiant pour le remplacer en tant que futur dirigeant de ce monde.

Pourquoi Satan déploya-t-il tant d’efforts pour essayer de détruire Jésus ?  Parce que s’il n’y avait pas eu un Sauveur parfait pour payer l’amende des péchés de l’humanité, le plan de Dieu aurait échoué. Sans un Sauveur, les humains n’auraient pas pu avoir leurs péchés pardonnés et n’auraient pas eu la possibilité de vivre éternellement, à l’avenir, dans la Famille éternelle du Tout-Puissant.

Le dragon contre le peuple de Dieu

En plus d’avoir essayé de supprimer Jésus, Satan n’a cessé de persécuter le peuple de Dieu, notamment les membres de l’Église de Dieu, symbolisée par la femme décrite dans la dernière partie du 12e chapitre de l’Apocalypse. Bien que de terribles persécutions aient affligé l’Église du Nouveau Testament, Dieu permit à cette dernière de s’enfuir « dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin d’y être nourrie pendant mille deux cent soixante jours » (verset 6).

Ce verset indique que la vraie Église a été protégée par Dieu pendant 1 260 ans (des passages comme Nombres 14:34 et Ézéchiel 4:6 indiquent que, dans la Bible, un jour peut représenter, prophétiquement, un an). Pendant cette période – qui semble avoir inclus le Moyen-Âge – l’Église a été protégée contre ses ennemis, y compris l’Empire romain et le faux christianisme.

Les deux versets suivants précisent qu’« il y eut guerre dans le ciel » opposant Satan et ses démons à l’archange Michel et ses anges. Du fait de cette guerre, l’apôtre Jean vit en vision que pour Satan et ses anges déchus, « leur place ne fut plus trouvée dans le ciel » et que « [Satan] fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (Apocalypse 12:7-9). Cette bataille n’est pas la même que celle menée lors de la rébellion originale de Satan – laquelle est décrite au verset 4 et eut lieu bien avant la naissance de Christ.

Le cadre de cette bataille, décrite aux versets 7 à 9, et sa signification, sont annoncés par une voix forte, au ciel (versets 10-11). Cette bataille annonce que « le salut est arrivé [ou approche], ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ » (verset 10). Avant cet évènement, Satan pouvait se trouver en présence de Dieu et accuser Son peuple (Job 1:6-7 ; 2:1-2). Dorénavant, ni lui ni ses démons n’ont plus accès au trône de Dieu ; ayant été précipités sur la terre.

Conscient de cela, Satan est « animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps » (verset 12) avant que Christ ne revienne et n’établisse le Royaume de Dieu ici-bas. Il dirige donc sa fureur contre le peuple de Dieu – ceux qui continuent de faire partie de la femme ayant donné naissance à l’enfant mâle (verset 13).

Néanmoins, Dieu ne permettra pas à Satan de détruire Son peuple. Jésus a promis que « les portes du séjour des morts [la tombe, et non l’enfer] ne prévaudront point contre elle » (Matthieu 16:18). Pour protéger Son peuple, « les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envole au désert, vers son lieu, où elle est nourrie [protégée] un temps, des temps, et la moitié d’un temps trois ans et demi], loin de la face du serpent » (Apocalypse 12:14).

Satan essaiera bien de « [lancer] de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve » afin d’essayer de la toucher, mais ses efforts seront vains. Dans ce passage, le « fleuve » représente probablement des armées (lire à cet effet Ésaïe 59:19 et Jérémie 46:7-8).

Satan s’en va alors « faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus » (Apocalypse 12:17). D’après ce passage, on remarque que certains membres de la vraie Église seront protégés contre la fureur de Satan, au temps de la fin, avant le retour de Christ, tandis que d’autres ne le seront pas. Ceux qui ne se trouveront pas dans un lieu de refuge, protégés, devront prouver leur fidélité à Dieu le Père et à Christ face à l’intense persécution menée par Satan.

Le dragon, votre adversaire

Que vous soyez disposé à l’admettre ou non, Satan vous hait aussi et il fera tout son possible pour vous empêcher d’aimer votre Créateur et de Lui obéir. Sa fureur n’est pas uniquement dirigée contre Jésus et l’Église. Pourquoi est-il irrité contre vous ? Apparemment, parce qu’il sait que les humains ont été créés par Dieu avec le potentiel de devenir supérieurs à ce qu’il était (Hébreux 2:6-8).

Du fait de sa mentalité malsaine, tordue et déséquilibrée, Satan a pris le rôle d’un adversaire contre ceux qui cherchent à aimer leur Père céleste et à Lui obéir. À l’intention du peuple de Dieu, l’apôtre Pierre a écrit : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5:8).

S’adressant aux membres de l’Église, à Corinthe, Paul expliqua que le vrai Évangile a été « voilé » ou caché, Satan, « le dieu de ce siècle » ayant aveuglé l’intelligence des incrédules (2 Corinthiens 4:3-4). Ce qui est encourageant, c’est que ce voile, « c’est en Christ qu’il disparaît » (2 Corinthiens 3:14).

Si vous voulez en savoir plus sur ce que votre Sauveur attend de vous, nous vous encourageons à consulter notre section Croître sur le présent site.

 


VIDÉO SUR CE THÈME

APOCALYPSE Dévoilé… La femme et le dragon [ APOC 12:1-9 ] – W.K.P études bibliques …】


Contribution pour soutenir Jérusalem, une pétition mondiale est mise en ligne


 

Source directe : www.vieespoiretverite.org

Article choisi par :

 


Merci d’avoir lu l’article ! Votre numéro de connexion à cette page est :


Rv7 RADIO


ONU : « Statut de Jérusalem – l’ONU condamne la décision américaine » (image vidéo sur i24 News) …

 

 


_____________________________________________________________________

________________

 

L’information exclusive depuis notre site officiel de (RV7) RADIO VOLUME 7, la ré-information, l’actualité Chrétienne, Messianique autrement, les Faits divers et diverses autres actus du monde entier via newsletter, flux automatique 24/7. Flux RSS Live et les twittes Flux RSS > o))

 

 

A L’AFFICHE

Cliquez sur l’image pour avoir accès au site web

________________


newsinfo


Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment