You are here
Les Palestiniens revendiquent les manuscrits de la mer Morte auprès de l’Unesco Breaking Histoires News 

Les Palestiniens revendiquent les manuscrits de la mer Morte auprès de l’Unesco

1 total views, 1 views today

Vue partielle des manuscrits de la Mer morte, lors d’une exposition à Berlin en 2005 [Michael Kappeler / DDP/AFP/Archives]

Israël condamne « une tentative provocatrice pour réécrire l’histoire » et effacer le lien des Juifs à leur pays

L’Autorité palestinienne se prépare à déposer une nouvelle plainte auprès de l’Unesco visant à récupérer les fameux manuscrits de la mer Morte, qui se trouvent actuellement en Israël, a rapporté samedi soir la radio israélienne Reshet Bet.

« C’est une nouvelle tentative provocatrice et audacieuse des Palestiniens pour réécrire l’histoire et effacer notre lien avec notre pays », a déclaré l’ambassadeur d’Israël à l’Unesco, Carmel Shama-Hacohen.

« Les manuscrits de la mer Morte sont des preuves archéologiques évidentes de la présence du peuple juif sur la terre d’Israël », a-t-il ajouté.

Les 900 manuscrits, parchemins et papyrus, retrouvés entre 1947 et 1956 dans des grottes à Qumrân, au-dessus de la mer Morte, sont considérés comme l’une des plus importantes découvertes archéologiques de tous les temps. Ils comprennent des textes religieux en hébreu, en araméen et en grec, ainsi que le plus vieil Ancien Testament connu.

Les documents les plus anciens remontent au 3e siècle avant Jésus Christ et le plus récent a été rédigé en l’an 70, au moment de la destruction du second Temple juif par les légions romaines.

Le site de Qumrân a été sous domination britannique, puis jordanienne au moment des découvertes des manuscrits.

DR

DR
« Fragment de manuscrit de la mer morte »

Il est maintenant situé dans la zone C de Cisjordanie, qui est sous contrôle civil et militaire israélien.

Or, l’Autorité palestinienne considère la zone C comme faisant partie de son futur Etat.

Qumrân se trouve sur la liste des zones préservées que l’AP veut voir enregistrées comme faisant partie de l »Etat de Palestine » sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Les Palestiniens ont par ailleurs l’intention de saisir le Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d’origine ou de leur restitution en cas d’appropriation illégale, comité qui agit à titre consultatif auprès de l’Unesco.

Selon Shama-Hacohen, les Palestiniens ont porté la question de façon informelle au comité à Paris à la fin du mois de septembre.

Ils ont demandé au comité d’aider l’Autorité palestinienne à récupérer les rouleaux, prétendant qu’étant donné l’emplacement de leur découverte, il s’agit de documents historiques qui appartiennent aux Palestiniens. L’AP a l’intention de soulever la question, cette fois officiellement, lorsque le comité se réunira à nouveau l’année prochaine, a-t-il ajouté.

Des représentants de l’Autorité des Antiquités d’Israël présents à la réunion ont soumis un rapport à ce sujet au ministère des Affaires étrangères à la fin de cette semaine.

La campagne palestinienne pour revendiquer les manuscrits de la mer Morte intervient après une série de résolutions adoptées à l’Unesco qui ignorent les liens qui unissent les Juifs au Mont du Temple, dans la Vieille ville de Jérusalem.

i24news

rv7-banderole2

Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment