You are here
Le pasteur et l’épouse qui ont inspiré le film «Tous les Saints» Partager Comment les réfugiés de Myanmar ont sauvé une église mourante (exclusif) Breaking Cinéma News Vidéos 

Le pasteur et l’épouse qui ont inspiré le film «Tous les Saints» Partager Comment les réfugiés de Myanmar ont sauvé une église mourante (exclusif)

180,230 total views, 697 views today

L’église était sur le point de fermer quand un groupe de réfugiés Karen expulsés du Myanmar les rejoignit inopinément. Avec peu de ressources, des problèmes financiers croissants et une barrière linguistique, la congrégation ne savait pas comment servir les besoins physiques et spirituels du groupe.

 

 

 


_____________________________________________________________________

Israël – Jérusalem Application : « Le 2e Temple de Jérusalem en réalité virtuelle via une application » (image sur L’Oservateur chretien.news) …

_____________________________________________________________________


Le pasteur et l’épouse qui ont inspiré le film «Tous les Saints» Partager Comment les réfugiés detion

L’église était sur le point de fermer quand un groupe de réfugiés Karen expulsés du Myanmar les rejoignit inopinément. Avec peu de ressources, des problèmes financiers croissants et une barrière linguistique, la congrégation ne savait pas comment servir les besoins physiques et spirituels du groupe.

 

26 juillet 2017: Dans un entretien exclusif avec The Gospel Herald, le révérend Michael Spurlock et sa femme, Aimee, partagent leur incroyable histoire qui a inspiré le prochain film "All Saints".

Illustration d’image / (PHOTO: Crédit / »All Saints » frappe les théâtres depuis le 25 août 2017. All Saints Movie)

***

Par Leah Marieann Klett

_Le révérend Michael Spurlock et sa femme, Aimee, croient fermement au pouvoir de la prière et à l’émergence de la foi, même si cela n’a pas de sens.

En 2007, les Spurlocks ont été affectés à l’Église épiscopale de Tous les Saints , une église en difficulté à Smyrne, dans le Tennessee, avec seulement quelques dizaines de membres et un montant dévastateur de la dette.

«J’étais juste hors du séminaire – je n’avais jamais été le pasteur ou le berger en chef d’une église avant», a déclaré Michael à The Gospel Herald lors d’une entrevue assise à Orlando, en Floride. « Je n’avais aucune idée de ce que je faisais. Nous avons été envoyés pour voir ce qui devrait se passer, faut-il fermer l’église? Devrions-nous vendre la propriété? Pourrions-nous faire un petit peu? C’est alors que tout a commencé. »

L’église était sur le point de fermer quand un groupe de réfugiés Karen expulsés du Myanmar les rejoignit inopinément. Avec peu de ressources, des problèmes financiers croissants et une barrière linguistique, la congrégation ne savait pas comment servir les besoins physiques et spirituels du groupe.

« Les réfugiés de Birmanie sont arrivés après avoir déterminé qu’il y avait probablement peu d’alternatives que de vendre les biens de l’église et de replanter l’église », a déclaré Michael. « Nous allions recommencer à zéro et essayer d’éliminer la dette. Et alors, lorsque les réfugiés se sont présentés, nous avons simplement tourné un coin radical dans la vie de la paroisse ».

Face à la fermeture, Michael a été contre les souhaits de ses supérieurs d’église et a trouvé une solution inhabituelle: il a décidé de créer une ferme sur la propriété de l’église. Cependant, sans le soutien des responsables de l’église, les Spurlocks ont été forcés de compter sur la foi.

« Souvent, je ne me sentais pas capable de gérer l’énormité des problèmes auxquels fait face l’église », a admis Michael. « Mais Dieu m’a soutenu et m’a vu par là. Il m’a encouragé quand je serais découragé ».

Les gens de All Saints, avec les réfugiés Karen, ont travaillé sans relâche à la ferme, leur permettant de payer les factures de l’église et de nourrir toutes les personnes.

«Nous avons prié pendant toute l’expérience», a déclaré Michael. « Parfois, la disposition était si miraculeuse … tu pouvais sentir la présence de Dieu là-bas. »

Près d’une décennie plus tard, All Saints est une église prospère – en fait, c’est plus robuste que jamais.

«L’hospitalité chrétienne de base a conduit à la résurrection dans cette église», a déclaré Michael. « Un simple adhésion à l’ordre de Jésus de s’aimer les uns les autres, d’accueillir l’étranger, de ne pas juger qui devrait et ne devrait pas assister à votre église. Juste l’ouverture à ces possibilités a tout changé, c’était bien au-delà de notre imagination ce que Dieu finis par y arriver.

L’histoire inspirante de Spurlock de la foi et de la persévérance fait l’objet du nouveau drame basé sur la foi, d’ AFFIRM Films , une société de Sony Pictures Entertainment, intitulée « All Saints ».

En cinéma, le 25 août, les stars du film John Corbett, Cara Buono, Barry Corbin, Nelson Lee, David Keith et Chonda Pierce. La vraie église et les terres agricoles de All Saints ont été utilisées comme toile de fond pour la production.

« Regarder un film réalisé sur All Saints n’est qu’une surprise inattendue, c’est la cerise sur le gâteau », a déclaré Michael. « Le gâteau est la vie qui continue là-bas. C’est ce qui a été si gratifiant, est ramené à l’histoire et reconnu à la vie de l’ancienne paroisse ».

Pour Michael et Aimee, leur expérience à All Saints témoigne du pouvoir de la prière et que Dieu peut faire des choses extraordinaires à travers les gens ordinaires. Tout ce qu’il faut faire, c’est écouter.

« Le pouvoir de la prière a tout à voir avec notre histoire – dès le début », Aimee a déclaré à GH. « Nous avons été placés dans cette situation qui se sentait tellement effrayant. Et puis, il y avait ces gens magnifiques qui sont entrés dans nos vies et tout à coup, notre monde a changé, et cela a changé pour tout le monde ».

« Dieu voulait quelque chose de différent de ce que nous avions prévu, et avec quelque chose qui est spécial et ordonné, parfois il y a de la peur. Mais Dieu a plus de place pour nous et plus de plans pour nous que nous ne pourrions jamais oser espérer », a-t-elle déclaré. « Il est incroyable. »

Les Spurlocks espèrent que leur histoire inspire les autres à ouvrir leurs cœurs – et leurs portes de l’église – au plus petit des morts ( Matthieu 25:40 ).

«Jésus nous ordonne de prendre soin des pauvres et des réfugiés, et l’obéissance à ce simple commandement fait partie de l’être essentiel de l’Église», a déclaré Michael. « Si nous ne faisons pas cela, nous ne vivons pas dans ce que nous sommes. Nous sommes le Corps du Christ, et le corps du Christ devrait atteindre, devrait accueillir l’étranger ».

Il a ajouté: « L’expérience de Jésus a été l’une comme réfugiée. Si l’Église ne le fait pas, alors, qui va-t-il? Il semble être un simple mandat de l’Évangile ».

 

Source directe : gospelherald.com,

Article choisi & traduit par :

 


  Merci d’avoir lu l’article ! Et encore merci pour votre visite – Votre numéro de connexion est : 


_____________________________________________________________________

________________

 

L’information exclusive depuis notre site officiel de (RV7) RADIO VOLUME 7, la ré-information, l’actualité Chrétienne, Messianique autrement, les Faits divers et diverses autres actus du monde entier via newsletter, flux automatique 24/7. Flux RSS Live et les twittes Flux RSS > o))

 

 

A L’AFFICHE

________________


newsinfo


Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment