You are here
ISRAËL : FRONTIÈRES BIBLIQUES DE JÉRUSALEM Breaking Histoires News 

ISRAËL : FRONTIÈRES BIBLIQUES DE JÉRUSALEM

22,161 total views, 473 views today

Le Sanhédrin établit les frontières bibliques de Jérusalem lors d’une cérémonie qui a été effectuée la dernière fois par le prophète Néhémie.


_________________________________________________________________________

Syrie: « L’Iran tire des missiles contre « des bases de terroristes » en Syrie » (image sur i24 News) …

_________________________________________________________________________


ISRAËL – JÉRUSALEM : FRONTIÈRES BIBLIQUES DE JÉRUSALEM

Le Sanhédrin établit les frontières bibliques de Jérusalem lors d’une cérémonie qui a été effectuée la dernière fois par le prophète Néhémie.

FRONTIÈRES BIBLIQUES DE JÉRUSALEM

Image d’illustration de l’article représentant les frontières bibliques de Jérusalem

***

Le Sanhédrin établit les frontières bibliques de Jérusalem lors d’une cérémonie qui a été effectuée la dernière fois par le prophète Néhémie.

Par Adam Eliyahu Berkowitz

« … mais si vous revenez à moi, et si vous observez mes commandements et les mettez en pratique, alors, quand vous seriez exilés à l’extrémité du ciel, de là je vous rassemblerai et je vous ramènerai dans le lieu que j’ai choisi pour y faire résider mon nom. » (Néhémie 1:9) 

Le lendemain de la fête de Shavuot (semaines), le Sanhédrin reconstituera une cérémonie établissant officiellement les limites de Jérusalem pour rétablir le service du Temple.  Effectué la dernière fois par Néhémie au sixième siècle avant Jésus-Christ, c’était la dernière étape avant de commencer les sacrifices, mais, aujourd’hui, c’est aussi une déclaration politique puissante et ponctuelle.

Le Rabbi Hillel Weiss, porte-parole du nouveau Sanhédrin, a déclaré que l’établissement de ces frontières est peut-être la dernière étape pour rétablir le service du Temple, en notant que, immédiatement après que Néhémie eut rétabli les limites de Jérusalem, les sacrifices ont recommencé.

« La seule chose qui manque aujourd’hui pour commencer à apporter des sacrifices, c’est l’autel », a expliqué le Rabbi Hillel Weiss à Breaking Israel News.  « Lorsque cela sera prêt, nous devrons avoir ces frontières solidement établies ».

Les sacrifices qui doivent être consommés à Jérusalem, tels que les offrandes de pain, les premiers fruits et l’agneau pascal, doivent être consommés à l’intérieur des limites de la ville.  L’établissement de ces limites désigne le domaine de la sainteté.

Le Rabbi Hillel Weiss a expliqué que, selon la loi de la Torah, une acquisition de terrain doit être accompagnée d’une action physique.  Une personne qui achète ou hérite de la terre doit marcher sur les frontières ou prendre un repas sur la terre.  Dans trois semaines, le lendemain de la fête de Shavuot, le Sanhédrin marquera des points le long de la frontière et tentera d’y marcher autant que possible.  Ils sont toujours en train d’obtenir la permission de la police de Jérusalem, mais, dans le passé, de nombreuses activités orientées vers le Temple ont été retardées ou détournées en raison des restrictions de la police.

Le Rabbi Weiss a admis que le mouvement avait un motif politique fort.

« Le jubilé de Jérusalem est le moment de rétablir la sainteté de Jérusalem », explique le rabbin Hillel Weiss en se référant au cinquantième anniversaire de l’unification de Jérusalem depuis la Guerre de Six Jours.  « Le président Donald Trump arrive pour sa première visite officielle.  Nous devons lui dire clairement, en tant que dirigeant d’une nation amicale envers Israël, que la capitale éternelle juive est à nouveau prête à remplir son rôle Biblique.  Ceci est également en réponse directe aux proclamations absurdes de l’UNESCO, qui empêchent les juifs d’accomplir leur but biblique »

Mardi dernier, lors de la 69ème Journée de l’Indépendance d’Israël, le Conseil d’administration de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a adopté une résolution à Paris déclarant que la souveraineté juive sur Jérusalem était illégale.  La résolution a déclaré que la Loi de Jérusalem, désignant la ville comme la capitale d’Israël et qui a été passée par la Knesset en 1980, est « nulle et non avenue ».  La résolution a élargi les résolutions antérieures de l’UNESCO qui ont cédé au monopole religieux sur le Mont du Temple à l’Islam.

En tant que première étape dans le processus d’établissement des frontières pour Jérusalem pour le Troisième Temple, le Sanhédrin a entendu le témoignage du docteur Daniel Michelson, professeur de l’Institut Weizmann qui a fait une étude exhaustive concernant les frontières de Jérusalem et du Deuxième Temple, telles qu’établies par Néhémie.

Pour commencer à offrir des sacrifices, Néhémie a reconstruit les murs de Jérusalem en fonction des frontières du Premier Temple établi par le roi Salomon et le Roi David.  Les vestiges de ces murs ont été découverts par les archéologues Bliss et Dickie dans les années 1890.  Le rabbin Michelson a basé ses mesures et ses cartes sur leurs découvertes et sur des descriptions détaillées au chapitre trois du Livre de Néhémie.

Après avoir désigné les frontières, le Sanhédrin reconstituera l’offrande du Remerciement de Néhémie de vingt paquets de pains.

Le Sanhédrin a également commencé les délibérations sur l’établissement des frontières de Jérusalem pour le Troisième Temple.  Bien que le Sanhédrin ne soit pas encore parvenu à un consensus sur les limites précises, les limites de Jérusalem pour le Troisième Temple seront sensiblement plus importantes que celles du temps du Second Temple.  Selon l’étude du professeur Michelson basée sur des descriptions dans le Livre d’Ézéchiel, les limites de Jérusalem aux fins du Temple seront de plus de sept milles de chaque côté.  Le Sanhédrin effectuera une acquisition conditionnelle, de sorte que lorsque les sacrifices seront renouvelés dans le Troisième Temple, l’acquisition prendra effet.


 

Source directe :

Traduit par:

Article choisi par

 


Lire également l’article suivant :

Adoption à l’Unesco d’une résolution : Israël en colère après une résolution de l’Unesco sur le statut de Jérusalem

Adoption à l’Unesco d’une résolution : Israël en colère après une résolution de l’Unesco sur le statut de Jérusalem

Adoption à l’Unesco d’une résolution sur le statut de Jérusalem. Un texte qui stipule que “toutes les mesures (…) prises par Israël, une puissance occupante, qui ont altéré ou visent à altérer le statut de la Ville sainte de Jérusalem” seront “nulles et non avenues et doivent être annulées”.

.

 


***

AUTRES VIDÉOS DU MÊME THÈME

Unesco : L’ambassadeur d’Israël met la nouvelle résolution à la poubelle

Un peu plus d’une semaine après l’adoption par l’Unesco d’une résolution sur Jérusalem-Est qui a provoqué l’ire du gouvernement israélien, car considérée comme niant le lien millénaire du peuple juif à la ville de Jérusalem, un nouveau texte hostile à l’égard de l’État hébreu a été voté ce mercredi par le Comité du patrimoine mondial de l’institution onusienne. En réaction, le gouvernement israélien a dévoilé son intention de rappeler son ambassadeur à l’Unesco pour consultations, une semaine après avoir déjà suspendu sa coopération avec l’Unesco. Mais avant de quitter les lieux, l’ambassadeur israélien Carmel Shama-Hacohen a marqué les esprits en déposant cette résolution « à sa juste place : la poubelle de l’histoire ».

Israël en colère après une résolution de l’Unesco sur le statut de Jérusalem

Adoption à l’Unesco d’une résolution sur le statut de Jérusalem. Un texte qui stipule que « toutes les mesures (…) prises par Israël, une puissance occupante, qui ont altéré ou visent à altérer le statut de la Ville sainte de Jérusalem » seront « nulles et non avenues et doivent être annulées ».

L’Unesco adopte une résolution sur Jérusalem Est provoquant un tollé en Israël

Un peu plus d’une semaine après l’adoption par l’Unesco d’une résolution sur Jérusalem-Est qui a provoqué l’ire du gouvernement israélien, car considérée comme niant le lien millénaire du peuple juif à la ville de Jérusalem, un nouveau texte hostile à l’égard de l’État hébreu a été voté ce mercredi par le Comité du patrimoine mondial de l’institution onusienne. En réaction, le gouvernement israélien a dévoilé son intention de rappeler son ambassadeur à l’Unesco pour consultations, une semaine après avoir déjà suspendu sa coopération avec l’Unesco. Mais avant de quitter les lieux, l’ambassadeur israélien Carmel Shama-Hacohen a marqué les esprits en déposant cette résolution « à sa juste place : la poubelle de l’histoire ».

 


_________________________________________________________________________

Recherches scientifiques : « Des scientifiques cherchent des descendants de Jésus » (image sur L’Observateur Chrétien) …

_________________________________________________________________________

________________

 

L’information exclusive depuis notre site officiel de (RV7) RADIO VOLUME 7, la ré-information, l’actualité Chrétienne, Messianique autrement, les Faits divers et diverses autres actus du monde entier via newsletter, flux automatique 24/7. Flux RSS Live et les twittes Flux RSS > o))

 

 

A L’AFFICHE

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/17554102_1221620107955432_8255858129923154986_n.jpg?oh=7a3f3811d290eeb6371368ac03ae2d8f&oe=595139EC

________________


newsinfo


Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment