You are here
Des embryons ont été produits secrètement : 150 hybrides d’animaux humains cultivés dans des laboratoires britanniques Breaking News Sciences & Technologies 

Des embryons ont été produits secrètement : 150 hybrides d’animaux humains cultivés dans des laboratoires britanniques

 50,491 total views,  6 views today

Les hybrides ont été produits secrètement au cours des trois dernières années par des chercheurs qui se penchent sur des remèdes possibles pour un large éventail de maladies.

 

 


_____________________________________________________________________

Haïti : «Le directeur du collège évangélique Maranatha en détention, suite à une opération policière ayant mal tourné» (image sur news.evangeliques.info) …

_____________________________________________________________________


Des embryons ont été produits secrètement : 150 hybrides d’animaux humains cultivés dans des laboratoires britanniques

Les hybrides ont été produits secrètement au cours des trois dernières années par des chercheurs qui se penchent sur des remèdes possibles pour un large éventail de maladies.

 

Illustration d’image / (PHOTO: Crédit / «Cette photo n’est pas une véritable créature génétique, mais bien une œuvre d’art que vous pouvez voir sur le site http://www.patriciapiccinini.net. Cette photo a créé bien des controverses dans les dernières années, circulant sur le web comme une « nouvelle espèce ». Selon certaines révélations, il semble que des laboratoires militaires habritent des créatures bien moins séduisantes… Sur conscience-du-peuple.blogspot.»)

***

Par Daniel Martin / Simon Caldwel :

Les scientifiques ont créé plus de 150 embryons hybrides humains-animaux dans des laboratoires britanniques.

Les hybrides ont été produits secrètement au cours des trois dernières années par des chercheurs qui se penchent sur des remèdes possibles pour un large éventail de maladies.

La révélation intervient juste un jour après qu’un comité de scientifiques eut mis en garde contre un scénario cauchemardesque «Planète des singes» dans lequel le travail sur les créations humaines et animales va trop loin.

L’Autorité de fertilisation humaine et d’embryologie étudie actuellement si les donateurs peuvent être payés pour leurs services

La nuit dernière, un militant contre les excès de la recherche médicale a dit qu’il était dégoûté que les scientifiques «barbotent dans le grotesque».

Les chiffres observés par le Daily Mail montrent que 155 embryons «mélangés», contenant à la fois du matériel génétique humain et animal, ont été créés depuis l’introduction de la 2008 Human Fertilization Embryology Act.

Cela a légalisé la création d’une variété d’hybrides, y compris un ovule animal fécondé par un spermatozoïde humain; les

«cybrides», dans lesquels un noyau humain est implanté dans une cellule animale; et des «chimères», dans lesquelles des cellules humaines sont mélangées avec des embryons animaux.

Les scientifiques disent que les techniques peuvent être utilisées pour développer des cellules souches embryonnaires qui peuvent être utilisées pour traiter une gamme de maladies incurables.

Trois laboratoires au Royaume-Uni – au King’s College de Londres, à l’Université de Newcastle et à l’Université de Warwick – ont obtenu des licences pour mener ces recherches après l’entrée en vigueur de la loi.

Tous ont maintenant cessé de créer des embryons hybrides en raison d’un manque de financement, mais les scientifiques croient qu’il y aura plus de travail de ce type à l’avenir.

Centre de recherche: l’Université de Warwick a cultivé des hybrides humains-animaux au cours des trois dernières années

Hier soir, il a déclaré: «J’ai débattu au Parlement contre la création d’hybrides humains-animaux par principe. Aucun des scientifiques qui ont comparu devant nous ne pouvait nous donner de justification en termes de traitement.

« Ethiquement, cela ne peut jamais être justifiable – cela nous discrédite en tant que pays. Il barbote dans le grotesque.

«À chaque étape, la justification des scientifiques a été: si seulement vous nous autorisez à faire cela, nous trouverons des remèdes pour chaque maladie connue de l’humanité. C’est du chantage émotionnel.

«Sur les 80 traitements et remèdes issus des cellules souches, tous proviennent de cellules souches adultes – et non embryonnaires.

«Pour des raisons morales et éthiques, cela échoue; et sur les scientifiques et médicaux aussi.

Joséphine Quintavalle, du groupe Commentaire sur l’éthique de la reproduction, a déclaré: «Je suis consterné que cela se passe et nous n’en savions rien.

Pourquoi ont-ils gardé cela secret? S’ils sont fiers de ce qu’ils font, pourquoi avons-nous besoin de poser des questions parlementaires pour que cela se révèle?

«Le problème avec de nombreux scientifiques est qu’ils veulent faire des choses parce qu’ils veulent expérimenter. Ce n’est pas une justification suffisante.

Centre d’essais: l’Université de Newcastle était un autre site où des tests d’hybridation sur des animaux humains étaient en cours

Plus tôt cette semaine, un groupe de scientifiques de premier plan a mis en garde contre les expériences de la «Planète des singes». Ils ont appelé à de nouvelles règles pour empêcher les animaux de laboratoire d’avoir des attributs humains, par exemple en injectant des cellules souches humaines dans le cerveau des primates.

Mais le principal auteur de leur rapport, le professeur Robin Lovell-Badge, de l’Institut national de recherche médicale du Conseil de recherches médicales, a déclaré que les scientifiques n’étaient pas préoccupés par les embryons hybrides humains-animaux. .

Il a dit: «La raison de faire ces expériences est de comprendre plus sur le développement humain précoce et trouver des moyens de guérir les maladies graves, et en tant que scientifique, je pense qu’il y a un impératif moral de poursuivre cette recherche.

« Tant que nous avons des contrôles suffisants – comme nous le faisons dans ce pays – nous devrions être fiers de la recherche. »

Cependant, il a appelé à des contrôles plus stricts sur un autre type de recherche sur l’embryon, dans lequel les embryons animaux sont implantés avec une petite quantité de matériel génétique humain.

Des hybrides homme-animal sont également créés dans d’autres pays, dont beaucoup ont peu ou pas de réglementation.

 


 

Source directe :     dailymail.co.uk,

Article choisi & traduit par :

 


Merci d’avoir lu l’article ! Et encore merci pour votre visite – Votre numéro de connexion est :


Etats-Unis: « Les Etats-Unis appellent Khartoum à cesser les « démolitions d’églises » » (image sur i24 News) …

_____________________________________________________________________

_____________________________________________________________________

________________

 

L’information exclusive depuis notre site officiel de (RV7) RADIO VOLUME 7, la ré-information, l’actualité Chrétienne, Messianique autrement, les Faits divers et diverses autres actus du monde entier via newsletter, flux automatique 24/7. Flux RSS Live et les twittes Flux RSS > o))

 

 

A L’AFFICHE

Cliquez sur l’image pour avoir accès au site web

________________


newsinfo


Le partage c'est la vie !.

Related posts

Leave a Comment